Bienvenue chez les Balbucioles

   

 

La Douce

 

L’histoire :
Un homme, ex-officier devenu prêteur sur gages, vient de perdre sa femme, une jeune fille qu'il avait épousée, à peine un an auparavant, en croyant la sauver de la misère. Entre désespoir et culpabilité, il tente de comprendre comment " la catastrophe " a surgi dans son couple... A travers la " confession " d'un homme blessé, le texte raconte la chronique ordinaire de la tyrannie conjugale, lorsque deux cours simples, brisés par la cruauté des autres, ne savent comment se défendre contre les diktats de la morale, et deviennent le bourreau l'un de l'autre.

L’enjeu :
Héritier du " Faust " de Goethe, précurseur de " La Prisonnière " de Proust, Dostoïevski écrit, en 1876, une fable étonnamment moderne sur la crise du couple, victime de l'aliénation sociale et de la compromission morale. Le texte évoque, par un habile effet de miroir, la difficile condition des femmes, assujetties au pouvoir de l'argent et au dogme religieux. Avec un siècle d'avance sur le féminisme, Dostoïevski soulève avec pertinence la question de l'inégalité homme/femme, et dénonce l'insupportable domination masculine de notre société. de l'autre.


 

La pièce :
Genre : Drame
Avec : Ophélie Humbertclaude et Guillaume Tavi
Traduction et adaptation : Guillaume Tavi et Estelle Gapp
Mise en scène : Estelle Gapp et David Mallet
Durée : 1 heure 15

Du 3 octobre au 29 novembre 2009
Le samedi à 20h et dimanche à 15h
Théo-Théâtre 20 rue Théodore Deck 75015 Paris

Réservation par téléphone au 01 45 54 00 16
 



 

Ophélie HUMBERCLAUDE,
comédienne


Comédienne et musicienne, Ophélie a reçu le premier prix d'art dramatique au Conservatoire de théâtre d'Alsace, ainsi que le prix de violoncelle à l'unanimité au Conservatoire de musique de Paris.

Interprète et compositeur, elle crée des musiques de scène pour le metteur en scène Valère Novarina, pour le festival du Teatro Piccolo à Milan, ainsi que de musiques de films pour le Lucca Film Festival en Italie et pour l'International Forum of New Cinéma de Berlin.

Formée au chant, ainsi qu'à la danse classique et contemporaine, elle suit les cours de Michel Galabru et de Jean Laurent Cochet à Paris. Au théâtre, elle interprète les rôles de Betty dans " Un air de famille", Théa dans " Hedda Gabler " d'Ibsen, Silvia dans " Le jeu de l'amour et du hasard " de Marivaux, Elle dans " Un homme d'hier et une femme d'aujourd'hui ", ainsi que le rôle-titre dans " Justine ou les vertus du libertinage ", d'après Sade.

Depuis deux ans, elle participe au Festival de la Correspondance de Grignan. En juillet 2009, elle accompagne Romane Bohringer et Xavier Gallais dans " Georges Sand/ Musset ", mis en scène par Benoît Lavigne. Elle joue également dans " Leopardi ", avec et sous la direction de Bruno-Abraham Kremer.

 

Guillaume TAVI,
comédien


Comédien et musicien, trompettiste et funambule, Guillaume se forme au cours d'art dramatique de Christine Roland et Alain Lawrence.

Au théâtre, il joue dans " La grenouillère ", pièce de Mathieu Blossier, " Une paire de gifles " de Sacha Guitry, " Colombe " de Jean Anouilh, " La Vierge et la Licorne " d'Oscar Mandel, " Dom Juan " de Molière.

Au cinéma, il joue dans " 7 ans ", long-métrage de Jean-Pascal Hattu, et dans de nombreux courts-métrages : " Pétales sur la pierre " de Merritt Hugues, " Rose et chrysantème " d'Yves Amouzou, " 8 " d'Acim Vasic, et " Mise en abyme " d'Ishan Shapiro, avec Reda Kateb.

En ce début de saison, il joue dans trois autres spectacles : " Les murmures ", comédie de Victor Guilbert, et deux pièces de Strindberg : " Paria " et " Hors-la-loi ".

 



 

Estelle GAPP,
metteur en scène


Après des études de philosophie et dix ans de théâtre amateur, elle suit une formation à la mise en scène au Théâtre de la Manufacture, à Nancy. Elle anime un atelier de lecture publique en milieu rural, en partenariat avec une radio associative.

A Paris, elle suit le cours d'art dramatique de Patrick Bonnel, parrainé par Ariane Ascaride et Jean-Pierre Darroussin.

En 2006, elle crée la compagnie Les Balbucioles et adapte à la scène trois textes de l'auteur marseillais Henri-Frédéric Blanc :
-DéMonoManie, chronique d'une paranoïa érotique (Théâtre des 2 Rives, Charenton, juillet 2006)
-le Testament de Zorro (Théâtre Tallia, Paris 13e, aou╠ét 2007)
-les Paradoxes de Miss Einstein (id., février 2008).

Après le Festival d'Avignon en 2008, et la tournée de Zorro en régions en 2009, elle adapte et met en scène actuellement La Douce de Dostoïevski (Théo-Théâtre, Paris 15e).

A la radio, elle travaille avec le comédien Guillaume Gallienne pour l'émission " Ça peut pas faire de mal " sur France Inter.

 

David MALLET,
assistant metteur en scène


Formé au Conservatoire d'Art Dramatique des 8ème et 12 ème arrondissements de Paris, David a suivi de nombreux cours dramatiques, auprès de Jean Hache, Jean-Pierre Marie, Sylvia Roche, Jean-Hervé Appéré, Philippe Ferran, Patrick Bonnel, Steve Kalfa.

Il joue dans Le Misanthrope de Molière, mis en scène par Philippe Ferran, ainsi que dans La chanson de Septembre de Serge Kribus, mis en scène par Anne Coutureau, au Vingtième Théâtre ; dans Huis Clos de Sartre, mis en scène par L. Olivier au Théâtre du Lucernaire.

En 2008, il interprète le rôle de Sganarelle dans Dom Juan de Molière, mis en scène par Clémence Mercier à la Comédie Saint-Michel.

En 2009, il présente un monologue : La nuit juste avant les forêts de Koltès.

Il tourne dans plusieurs courts-métarges de Cyrille Benevenuto, A. Zeitoun, Y. Marciano, ainsi que dans deux téléfilms : un épisode de Navarro, réalisation Jean Sagols, et " De cendre et de soie ", réalisation Jacques Ottmezguine.

32, rue Pasteur - 94400 Vitry Sur Seine - Tél. 06 64 43 65 50
contact@lesbalbucioles.com


Bienvenue chez les